Comment j’ai enfin goûté à la poutine (ou comment prendre 5 kilos en 5 minutes)

Avant de partir au Québec, je me suis bien entendu documentée sur les coutumes locales. Dans de nombreux livres, j’ai pu lire des chapitres sur le hockey, le sirop d’érable, Robert Charlebois mais aussi sur une bien mystérieuse recette qui s’appelle la poutine. Ceux qui ont eu la chance d’y goûter m’avait prévenu: « tu vas voir, c’est costaud! ».

Hier soir après une bonne séance de concert, on m’a enfin proposé de manger ce fameux plat. Catherine, l’une de mes amies de Montréal me prévient elle aussi: « je te le dis, c’est intense la poutine! ». Nous pénétrons dans un des restaurants de la franchise québécoise La Belle Province, et commandons une seule portion car comme l’explique Catherine: « une poutine, cela vaut deux livres de beurre! ». Il est vrai qu’au niveau de l’aspect, c’est une impression de gras qui se dégage. Une grande portion de frites, des morceaux de cheddar en grains et puis une énorme louche de sauce brune. Un concentré de calories qui tient au corps mais qui à dose raisonnable est quand même très bon au goût.

Ce plat populaire aurait été inventé dans les années 1950 au Québec. Mais la paternité de cette recette devenue célèbre est très controversée. Pour certains, elle provient de la région des Bois-Francs, dans le Centre-du-Québec, à Drummondville. Mais pour d’autres, c’est dans un restaurant autrefois appelé Le Lutin qui rit à Warwick, près de Victoriaville que la poutine serait née. Selon la légende, en 1957, un client a demandé au propriétaire, d’ajouter du fromage en grains sur sa portion de frites en sauce, comme on les servait parfois à l’époque, et le propriétaire aurait répondu: « ça va faire une maudite poutine », d’où le nom qui veut dire mixture étrange. Cette recette est désormais incontournable dans la province, au point que les grandes chaînes de restauration rapide, telles que McDonald’s, Burger King ou KFC, l’ont ajoutée à leur menu pour leurs succursales québécoises ainsi qu’à plusieurs endroits au Canada et ailleurs dans le monde.

La poutine a même plusieurs chansons qui lui rendent hommage:


Et pour les gourmands ou pour ceux qui n’ont pas peur des expériences culinaires, voici la recette:
Préparation : 15 mn
Cuisson : 10 mn

Difficulté : Facile (sauf si on ne se trouve pas au Québec : difficile de trouver la sauce en sachet et le cheddar en grains!)
Pour 2 personnes :

– 5 pommes de terre de taille moyenne (pour faire les frites)
– 1 sachet de sauce BBQ ou autre sauce brune (ni piquante, ni sucrée)
– du fromage cheddar en grains, frais (difficile à trouver en Europe, certains mettent du cheddar râpé ou à la limite de la mozzarella).

1/ Faire des frites de taille moyenne.
2/ En même temps, préparer la sauce, en suivant le mode de cuisson sur le paquet.
3/ Dans une assiette, versez la sauce sur les frites. Selon si votre préférence, ajoutez le fromage avant ou après la sauce.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Cuisine, Montréal, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comment j’ai enfin goûté à la poutine (ou comment prendre 5 kilos en 5 minutes)

  1. Ping : Hockey: La folie de la Coupe Stanley | Canada Eye

  2. Ping : Hockey: La folie de la Coupe Stanley | Canada Eye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s