Basketball: les Citadins de Montréal


C’est en 1891 qu’un certain James Naismith inventa le basketball. Ce professeur d’éducation physique dans un collège de Springfield dans l’Etat du Massachussetts aux Etats-Unis cherchait à occuper ses étudiants pendant l’hiver entre les saisons de football et de base-ball. Il eut alors l’idée de reprendre un vieux jeu de balle et de placer deux caisses sur les rampes du gymnase. Le basketball était né. Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser ce génial inventeur n’était pas américain mais canadien. Et paradoxalement, plus d’un siècle plus tard, le jeu qu’il a créé n’est pas du tout populaire dans son propre pays.

Au Canada, c’est en effet le hockey qui est roi. Le pays compte six équipes professionnelles dans la NHL ou Ligue nationale de Hockey. Avec le seul club des Toronto Raptors en NBA, le basketball fait quant à lui figure de sport de seconde zone. Il y a bien eu quelques expériences de franchises à Montréal avec les défunts Dragons dans les années 90 puis les Matrix il y a cinq ans, mais elles se sont toutes soldées par un échec.

Pour avoir la chance d’assister à un match de basketball dans la ville québécoise, il faut se rabattre sur le championnat universitaire. Heureusement la cité compte trois grands campus et autant d’équipes: les Citadins de l’Université de Québec à Montréal, les Redmen de McGill et les Stingers de Concordia. Les joueurs de l’UQAM sont la formation à battre car ce sont eux qui ont gagné la saison dernière et pour la deuxième fois, le championnat provincial. Pour décrocher ce titre, ils ont pu compter sur un entraîneur peu banal, Olga Hrycak, la première femme en Amérique du Nord à diriger une équipe masculine de basketball.

Le championnat 2010-2011 ne commence qu’en novembre mais les Citadins sont en pleine préparation. Pour mieux aborder cette nouvelle saison, ils se frottent à des équipes du National Collegiate Athletic Association (NCAA), qui regroupe les meilleures formations universitaires américaines. La dernière en date, celle des Bears de l’Institut technologique de New York qu’ils ont très facilement battu sur le score de 72 à 54.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article a été publié dans Montréal, Sport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Basketball: les Citadins de Montréal

  1. Ping : Un match de NBA pour de vrai ou comment j’ai réalisé un rêve de petite fille | Canada Eye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s