Les Alouettes de Montréal ou comment j’ai découvert le football canadien

Il faut bien l’avouer, nous avons tous une ou plusieurs passions un peu bizarres. Mes proches amis le savent bien et en rigolent souvent, pour ma part cela fait plusieurs années que je collectionne les ballons de football américain. Un hobby un peu particulier pour une Française et qui plus est pour une fille… Alors quand j’ai su que Montréal abritait une équipe professionnelle, j’ai sauté sur l’occasion pour voir mon premier match. Mais attention à la méprise, je ne suis pas aux États-Unis, ici on parle de football canadien!

Quatre grandes différences entre les deux ligues, la NFL, côté américain, et la CFL, côté canadien:
_pour la zone de buts, la dimension canadienne compte 20 yards (ou verges en québécois) de profondeur, tandis que la version américaine ne possède que 10 yards.
_les poteaux canadiens sont situés au début de la zone tandis que chez les Américains, l’emplacement des buts se trouve sur la ligne de fond de terrain.
_au football canadien, les équipes jouent à 12 joueurs sur le terrain, tandis que leurs voisins du Sud jouent à 11 joueurs.
_les Américains ont droit à quatre essais pour faire 10 yards, tandis que les footballeurs canadiens doivent franchir la distance des 10 yards en seulement trois essais.

A Montréal, l’équipe de football canadien s’appelle les Alouettes. Un nom peu terrifiant mais cela ne l’empêche pas d’être championne en titre. En 2009, les Montréalais on remporté la Coupe Grey, leur 6ème titre national. Et les Québécois sont partis pour récidiver cette année. Le week-end dernier et sous mes yeux, les Alouettes sont devenus champions de la Division Est pour la 3ème saison consécutive en battant sur le score de 22 à 19, les Blue Bombers de Winnipeg. Un exploit réalisé devant 25 000 spectateurs, dans le stade Percival-Molson qui affichait complet comme à chaque rencontre. Pom-pom girls, marching band, mascotte géante, hot-dogs et litres de bière, je me suis presque imaginée aux États-Unis, l’espace d’un après-midi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Montréal, Sport, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les Alouettes de Montréal ou comment j’ai découvert le football canadien

  1. CFLman dit :

    Très sympa comme article. Surtout pour moi un canadien. J’ai trouvé intéressant la vision d’une journaliste française face à mon sport préféré. J’écris des articles sur les Alouettes et la CFL sur mon blog :

    http://legrandclub.rds.ca/profils/cflman/posts

  2. Lyne Allaire dit :

    J’ai un ballon de football de l’équipe des Alouettes de Montréal. Celui-ci est autographié par les joueurs champions de la coupe Grey 2010 et 2011.

    Je suis directrice d’un organisme communautaire et j’aimerais vendre ce ballon au plus offrant pour financer mon organisme.

    Si vous connaissez quelqu’un qui est intéressé faites-le moi savoir.

    Merci,

    Lyne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s