Comment je me suis assise en face de Lou Reed

J’ai toujours eu un profond respect pour le Velvet Underground. C’est quand même l’un des seuls groupes de rock à avoir utilisé mon prénom pour un titre de chanson (Stephanie Says). Alors quand j’ai su que Lou Reed, le leader de la mythique formation new yorkaise, serait présent pour quelques heures dans la Belle Province, j’ai tout fait pour pouvoir approcher le protégé d’Andy Warhol. Micro à la main, le chanteur répond aux questions des Montréalais dans une des salles de la cinémathèque québécoise. Mais le rockeur de 68 ans n’est pas là pour parler de sa carrière musicale. Lou Reed est passé derrière la caméra et est venu présenté aux Rencontres Internationales du Documentaire, son premier film intitulé Red Shirley.

Pas de guitares fracassées, ni d’hymne aux drogues dures, aucune mention à la liberté sexuelle, ce documentaire n’a rien à voir avec le rock’n’roll des sixties. Pour son baptême cinématographique, Mister Velvet Underground a choisi de s’intéresser à une seule et unique personne, sa cousine, Shulamit Rabinowitz, âgée de 101 ans. Red Shirley est un voyage dans le temps, une remontée dans les souvenirs de cette vieille dame qui a tout vécu. Née en Pologne, elle a connu les ravages de la Première guerre mondiale: la violence des combats et la faim. À l’âge de 19 ans, elle a ensuite fui le second conflit planétaire. Accompagnée de deux petites valises, la jeune juive polonaise a pris le bateau, direction le Canada.

Sans le sous et toujours aussi intrépide, l’immigrante raconte comment elle a franchi illégalement, à l’arrière d’un camion, la frontière des États-Unis. À peine débarquée à New York, elle entame une carrière de couturière. 47 ans de dur labeur qui lui feront connaître l’action syndicale et qui la mèneront même à Washington lors de la Marche des droits civiques de Martin Luther King. Comme le résume Lou Reed avec humour, sa cousine est une « juive bouddhiste », elle a réussi à surmonter toutes les épreuves. Alors que sa famille, restée au pays, a été décimée par les Nazis, Shirley, la rouge, a traversé le 20ème siècle.

Malgré le poids des années, la centenaire est encore vive d’esprit. « Elle est une source intarissable d’histoires. Comme vous pouvez le voir dans le film, Shirley adore parler. On devait même lui dire quand faire des pauses », souligne son cousin rockeur. Le spectateur est au plus près de la vieille dame: de son regard espiègle, de son visage toujours coquet et de ses lèvres rehaussées de rouge à lèvres. À la caméra, le photographe de mode, Ralph Gibson, a capté l’essence de ce personnage hors du commun. Entre les clichés d’époque et les portraits rapprochés de la vieille dame, ce documentaire est esthétiquement très sobre et élégant. Shulamit Rabinowitz rayonne et nous offre en 28 minutes, une véritable leçon de vie.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Cinéma, Montréal, Musique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Comment je me suis assise en face de Lou Reed

  1. Elodie dit :

    Stéph tu fais des rencontres de malade🙂
    c’est génial

  2. oui enfin « je me suis assise en face de lui » lol

  3. Ping : Tweets that mention Comment je me suis assise en face de Lou Reed | Canada Eye -- Topsy.com

  4. bet365 dit :

    hello I was fortunate to approach your subject in bing
    your subject is excellent
    I learn a lot in your Topics really thank your very much
    btw the theme of you website is really excellent
    where can find it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s