Les tortues ne meurent pas de vieillesse: hommage aux anciens du Maroc

Depuis que je suis arrivée à Montréal, il ne se passe pas une journée sans que je pense au Maroc. Quelques mots d’arabes entendus dans le métro, un restaurant qui propose des tajines sur son menu, une publicité à la télévision qui vante la chaleur de Marrakech, le Royaume se rappelle toujours à moi. Dernier exemple en date, les Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal, que je couvre cette semaine, ont dans leur programmation un film marocain. Hasard ou simple coïncidence, il se déroule dans le nord du pays, là même où j’ai vécu pendant deux ans.

Les tortues ne meurent pas de vieillesse, un titre bien étrange. On s’attend presque à découvrir un documentaire animalier, un reportage sur la faune qui peuple les terres maghrébines. Mais ce film s’intéresse au contraire aux humains et à ceux qui ont déjà bien vécu. Réalisé par un jeune couple, Hind Benchekroun de Casablanca et son mari Sami Mermer d’origine kurde, cette œuvre est un hommage aux anciens. À travers trois portraits, les deux cinéastes nous plongent dans le quotidien de personnes âgées au Maroc.

Chehma, est un pêcheur qui vit dans le petit village de Dalia, entre Tanger et Sebta. Toute sa vie, il a pris la mer, dompté les éléments et bravé la mort pour gagner quelques dirhams. Mais aujourd’hui, vieux et fatigué, il reste sur la plage, raccommode les filets et bichonne son bateau qui ne navigue désormais plus sur la Méditerranée. Abdesslam, possède une petite ferme près de Chefchaouen. Un peu de terrain, quelques chèvres, mais pas assez d’argent pour faire vivre sa famille et marier ses fils. Encore vaillant, il parcourt donc les rues de la ville bleue avec ses instruments pour jouer quelques morceaux aux touristes de passage. Erradi, tient une auberge à Assilah. Un vieil ermite qui n’a pas beaucoup de clients et qui soupçonne ses voisins de lui vouloir du mal. Ses seuls amours? Sa série d’horloge et sa voiture de collection qu’il affectionne bien plus qu’une femme.

Trois destins entremêlés, trois vieux messieurs très attachants, et trois regards sur la vie qui passe et la mort qui se rapproche. Comme les tortues qui peuvent vivre centenaire, ces hommes n’ont pas peur de la vieillesse. Ils craignent juste de devenir inutiles. Sans retraite et sans beaucoup de moyens, ils sont obligés de gagner encore leur vie mais pour eux c’est là que réside leur force. Comme ils l’expliquent chacun à leur manière devant la caméra, ils travailleront jusqu’à leur dernier souffle. Ils se contentent de peu et veulent juste être tranquille. Avec en toile de fond, les décors naturels grandioses du nord du Maroc, ce documentaire est une belle leçon de vie et de longévité. Peu importe leurs difficultés et leurs richesses, ces trois anciens ont la même philosophie: rester vivant jusqu’au bout.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Cinéma, Montréal, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les tortues ne meurent pas de vieillesse: hommage aux anciens du Maroc

  1. Aurélien dit :

    Ce film a l’air vachement bien ! Un bon programme en perspective pour Medi 1 Tv.. A+ la canadienne

  2. Ping : Turtle Films » Un bel article à parcourir…

  3. Ping : Turtle Films » Médi1TV parle de nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s