Le hockey ou la baston générale

Cette semaine, mon colocataire m’a proposé une soirée Hockey avec une affiche alléchante: les Canadiens de Montréal contre les Bruins de Boston. Ces deux clubs sont les plus vieux rivaux de la ligue professionnelle. Il faut dire que les Québécois ont battus les Américains à chaque fois qu’ils se sont rencontrés en finale. Les rencontres entre ces équipes de la division Nord-est sont donc toujours très intenses. Mercredi soir, les spectateurs ont eu le droit à une avalanche de buts mais aussi de coups de poing…

Sur l’écran de télévision, les joueurs filent à une vitesse incroyable et j’ai bien du mal à suivre la trajectoire de la rondelle (l’expression québécoise pour un palet) sur la glace. Les deux formations ont visiblement oublié leur défense aux vestiaires et les attaquants enchaînent les performances. Mais alors que les Bruins mènent 5 à 3 face aux Canadiens, les esprits s’échauffent et le TD Garden de Boston se transforme en ring de boxe. Sous mes yeux ébahis, des crosses et des casquent volent au-dessus de la patinoire. Un joueur de Boston, Brad Marchand, charge un peu tard et un peu trop durement sur le Canadien James Wisniewski. C’est alors, que le capitaine Brian Gionta arrive à la rescousse pour venger son coéquipier. Plusieurs duels débutent sur la glace. Pendant ce temps là, les arbitres essayent de stopper la mêlée mais se révèlent bien impuissants.


Le gardien américain, Tim Thomas, traverse même tout le terrain pour se joindre à la bagarre. Il se précipite sur son homologue adverse, Carey Price, et les deux décident laisser tomber leurs gants. Un geste qui n’est pas anodin au Hockey. Il signifie que le combat peut commencer. Les joueurs doivent jeter leur crosse afin de ne pas s’en servir comme armes et ils doivent également se débarrasser de leurs mitaines (l’expression québécoise pour les gants) afin de se battre à mains nues. Faute de quoi, ils pourraient se blesser très gravement car les gants de hockey sont renforcés de cuir et de parties en plastique.

Très impressionnée et surprise par cette escalade de violence en plein match professionnel, je me tourne vers mon colocataire et lui lance que « le hockey est quand même le seul sport où la baston est autorisée ». Il me répond que ce genre d’accrochage est rare, mais que la ligue les autorise car cela fait partie du spectacle. Selon lui, de nombreux clubs américains, surtout dans le sud du pays, manquent de spectateurs et il faut bien les attirer avec un peu de corps à corps. Il n’y a qu’à voir les fans qui frappent sur les vitres pendant les échanges musclés.


Même si dans les règles, ils sont illégaux, les arbitrent tolèrent de tels affrontements entre deux joueurs tant que ceux-ci tiennent sur leurs patins. Une fois un genou posé sur la glace, les arbitres vont se précipiter pour séparer les adversaires et enfin les sanctionner. Ils peuvent infliger par exemple cinq minutes de pénalités aux boxeurs d’un soir. Tout hockeyeur qui vient se mêler à un combat déjà en cours peut être également exclu du match. Résultat de cette bagarre générale: 32 minutes de punitions et deux bancs de pénalités surchargés de joueurs. Une soirée qui restera dans les annales mais que les Montréalais vont tenter d’oublier. Malgré leur résistance aux coups, les Québécois ont finalement perdu 8 à 6.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Boston, Montréal, Sport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le hockey ou la baston générale

  1. Ping : Hockey: La folie de la Coupe Stanley | Canada Eye

  2. Ping : Coupe Stanley: défaite et émeutes à Vancouver | Canada Eye

  3. Ping : New York: Let’s go Yankees! | Canada Eye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s