La cabane à sucre

À partir du mois de mars, le Québec vit le Temps des sucres. C’est durant cette période que l’on récole l’eau de l’érable. La sève monte pendant une période de cinq à six semaines. Pour que ce processus fonctionne, il faut qu’il gèle la nuit et que la journée soit ensoleillée. A chaque arbre, son entaille, sa gouttière et son seau pour recueillir la sève. Il faut entre 30 et 40 litres de sève pour produire un litre de sirop.

Généralement en famille, les Québécois se rendent dans les fameuses cabanes à sucre pour se sucrer le bec et déguster les produits de la récolte. On en retrouve aussi un peu dans le reste du Canada et aux États-Unis, comme au Nouveau-Brunswick et dans l’est de l’Ontario, et dans le Nord de la Nouvelle-Angleterre et de New York. Quelques familles possèdent encore leur propre cabane à sucre, mais cela tend à se raréfier.

Un repas traditionnel se compose d’une omelette, de jambon, de pommes de terre, de fèves au lard, d’oreilles de crisse (grillades de lard rôties), le tout arrosé de sirop d’érable. Au dessert, ce sont des tartes au sucre ou des crêpes qui ornent la table.

La fin du repas est consacrée à la traditionnelle tire d’érable. Cette technique consiste à faire chauffer du sirop d’érable à 113,5 °C afin d’en augmenter la consistance. La tire est ensuite déposée chaude directement sur la neige. On se sert alors de cuillères ou de spatules en bois communément appelées palettes pour en faire une sorte de sucette. Certaines personnes préfèrent manger la tire quand elle est encore chaude tandis que la plupart préfèrent attendre qu’elle durcisse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Cuisine, Montréal, Tourisme, Tradition, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s