Hockey: La folie de la Coupe Stanley

La ville de Montréal ne vibre que pour une unique chose en ce moment: les séries éliminatoires de Hockey. Les Canadiens se sont qualifiés pour le premier tour et affrontent leurs éternels rivaux les Bruins de Boston. Je vous avais parlé il y a quelques semaines de l’une de leurs rencontres très physiques en saison régulière où la patinoire s’était transformée en champs de bataille. Comme à peu près les 3/4 des habitants de la ville, j’ai cherché à obtenir des billets pour assister aux matchs des playoffs au Centre Bell. Samedi dernier, le site officiel de l’équipe annonce la mise en vite de tickets sur Internet. Il suffit de s’inscrire, de patienter dans une salle d’attente virtuelle et de prier pour que son tour arrive enfin. Malheureusement, au bout d’une heure, j’ai dû partir au travail et quand mes colocataires ont enfin été sélectionnés pour acheter des places, il ne restait plus que des entrées à plus de 200 dollars.

À défaut de stade en direct, je me suis donc rabattue sur l’ambiance d’un bar. Et là encore, il faut faire la queue pour pouvoir espérer avoir une table en ce soir de match. Il faut dire que la passion est au rendez-vous, les Canadiens ont remporté leurs deux premières rencontres à Boston et ils vont enfin jouer devant leurs spectateurs à Montréal. Le show peut commencer.

Dans le bar, l’ambiance est à son maximum. Les litres de bière se vident déjà accompagnés d’ailes de poulets, de hot-dogs ou de la fameuse poutine. Les chaises sont tournées vers les multiples téléviseurs qui tapissent les murs de l’établissement. Les Montréalais ont sorti leur panoplie de supporters, casquettes à l’effigie du CH sur la tête et chandails (la version québécoise du mot: maillot) de leurs joueurs préférés sur le dos. L’hymne national Ô Canada retenti mais à ma grande surprise personne ne le chante. « Nous ne sommes pas canadiens« , me lance mon voisin québécois avec un sourire.

Mais très vite l’excitation retombe d’un cran. Boston ouvre la marque dès la 3ème minute grâce à David Krejci. L’équipe américaine enfonce le clou dix minutes plus tard avec un tir de Nathan Horton. Les visages s’effondrent un peu plus lorsque les Bruins prennent l’avantage 3 à 0 en 2ème période après un but de Rich Peverley. Heureusement, les Montréalais ont de l’orgueil et ne veulent pas décevoir les partisans à domicile. Andrei Kostitsyn sauve l’honneur cinq minutes plus tard. Le bar se réveille et les clients se lèvent tous tel un seul homme.

L’espoir renaît même lorsque Tomas Plekanec inscrit un second but pour les Canadiens. La fin de rencontre est des plus intenses. Les Habs se jettent sur le filet adverse pour égaliser. Mais toutes leurs tentatives sont infructueuses. Boston réussi même à placer un dernier but dans les ultimes secondes. Score finale 4-2. Les Montréalais mènent toujours la série 2-1. Prochaine rencontre à domicile jeudi soir.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Montréal, Sport, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Hockey: La folie de la Coupe Stanley

  1. Ping : The Green Men: des supporters de hockey un peu fous! | Canada Eye

  2. Ping : Toronto: les Maple Leafs | Canada Eye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s