Toronto: les Maple Leafs

La saison 2011-2012 de la National Hockey League (NHL) vient tout juste de commencer. Les semaines précédentes ont été consacrées à des matchs préparatoires. Sans enjeu, ces rencontres permettent de peaufiner les derniers détails avant le début des hostilités officielles. L’entraîneur teste ces joueurs et élimine ceux qui ne font pas l’affaire. Seuls 22 joueurs ont le privilège d’enfiler le maillot de l’équipe. Lors de mon séjour à Toronto, j’en ai profité pour aller voir la formation locale, les Maple Leafs qui affrontaient en pré-saison les Flyers de Philadelphie au Air Canada Centre.

Les « feuilles d’érable » font partie des six équipes originales de la Ligue de hockey. Ils sont les grands rivaux de leurs compatriotes canadiens de Montréal. L’équipe torontoise a un passé glorieux. Les Maple Leafs ont en effet remporté 13 fois la Coupe Stanley dans leur histoire, mais la dernière remonte à 1967. Durant les six dernières saisons, ils n’ont même pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires. Cette année encore, le bleu et blanc ne fait pas figure de favori. Son gardien, le jeune James Reimer n’a que 23 ans et n’a participé qu’à une quarantaine de matchs dans la NHL. Les Maple Leafs n’ont d’ailleurs pas montré de grandes choses lors de cette rencontre préparatoire, perdue 4-0 contre les Flyers.

Ces derniers présentent un visage bien différent. Ils font partie des candidats pour le titre. Avec l’arrivée du vétéran tchèque, Jaromir Jagr, Philadelphie espère bien ramener la Coupe Stanley à la maison, après les deux trophées remportés en 1974 et 1975. Les Flyers ont désormais 82 matchs de saison régulière pour confirmer les pronostiques. Ils seront d’ailleurs de passage le 26 octobre à Montréal. Une chance que j’ai déjà mes billets. Affaire à suivre…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A propos Stéphanie Trouillard

Globe-trotteuse, journaliste, photographe et amoureuse du monde, je mène ma vie à la manière d'Henri Cartier-Bresson. Il n'a pas voyagé, il a juste vécu à l'étranger sans se demander quand il rentrerait. Après un an à Stockholm en Suède, puis deux ans à Tanger au Maroc, mes pas me guident aujourd'hui vers le Québec et Montréal. En photos ou en quelques mots, voici mes impressions et mon regard sur cette ville.
Cet article, publié dans Sport, Toronto, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Toronto: les Maple Leafs

  1. Ping : New York: Madison Square Garden | Canada Eye

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s